Présentation du projet – Les Jeans Citron

Une fanfare solidaire labellisée FSF

Confirmés ou ayant embouché plus récemment, nous sommes tous animés par une passion commune : la musique. Conscients des bienfaits que celle-ci peut procurer, en témoignent nos nombreux échanges avec le public, nous voulons partager cette passion avec les plus jeunes (nous-même n’étant pas très vieux !).

Tous étudiants à l’École Centrale de Nantes, nous souhaitons profiter d’une année de césure pour développer des qualités autres que celles de l’ingénieur qui est en nous. Nous allons pour cela partir pendant 4 mois en Colombie et au Guatemala faire de l’éveil musical auprès d’enfants défavorisés.


Une fanfare solidaire, c’est quoi ?

Les Jeans Citron, c’est le nom d’un groupe d’étudiants issus de la Fanfrale, mais d’abord d’amis, qui a pris les cuivres pour monter sa propre fanfare. En plus de se produire à de nombreuses occasions devant un public varié, Les Jeans Citron réfléchissent ensemble sur le thème de la solidarité à l’international, notamment grâce à l’appui et l’expérience de la Maison des Citoyens du Monde de Nantes.

mcm

Un constat simple était que nous étions tous sensibles à la solidarité et avions envie de nous engager. Néanmoins, les ateliers à la MCM et des réunions que l’on organisa entre nous, furent nécessaires pour formaliser nos envies et définir nos actions. Celles-ci se doivent d’être réellement bénéfiques, pour les populations locales mais aussi pour nous en tant que groupe, mais surtout en tant qu’individus. Ces échanges nous ont amené à avoir de réelles réflexions personnelles sur nos motivations. Elles apparaissent solides à la vue de l’implication de chacun pour créer ce projet de A à Z.

Voilà, une fanfare solidaire, c’est un groupe de musiciens qui utilise ses instruments pour véhiculer de la joie et participer à l’éducation d’enfants ne profitant habituellement pas de cette ouverture.

Qu’est-ce que FSF ?

logo fanfare sans frontieres

FSF signifie Fanfare Sans Frontières. C’est un organisme créé en 2010 ayant pour vocation de mettre en relation des artistes – comme nous – avec des enfants du monde. C'est un noyau autour duquel gravitent des artistes désireux de partager leur passion de la musique, et des structures prenant en charge des enfants défavorisés. Ce réseau regroupe pas moins de 17 projets de fanfares solidaires, dont 3 sont en cours, et une trentaine d’ONG locales à travers le monde. Il permet le partage d’expérience entre étudiants s’étant engagés dans un projet similaire. Ainsi, l'action du réseau peut s’améliorer continuellement et être pérennisée quand un groupe succède à un autre quelques temps après.

Le choix des ONG est primordial pour que nos actions correspondent à un besoin défini par les populations elles-mêmes et qu’elles correspondent à nos valeurs et objectifs pédagogiques.

Mais pourquoi la musique ?
Et pourquoi les enfants ?
Et pourquoi l’international ?

Une première réponse peut être trouvée dans l’extrait de la Déclaration des Droits de l’Enfant suivant, animant finalement tous les projets FSF :
" L'enfant doit avoir toutes possibilités de se livrer à des jeux et à des activités récréatives, qui doivent être orientés vers les fins visées par l'éducation ; [...] " - Article 7, §3 (20 novembre 1959)

Nous pensons que la musique est un vecteur d'éducation et de développement personnel formidable, puisque cela l’a été pour nous. La musique stabilise l’humeur, elle aide à vivre en groupe et à écouter les autres. Nous espérons amorcer le début d’un souffle de confiance en soi, de capacité de concentration et de rigueur chez les enfants. Nos ateliers sont construits de façon que l’enfant se fasse plaisir tout en apprenant à mieux se connaître, comme ce que l’on peut rechercher à travers l’éducation sportive.

La musique a mille visages et est pourtant écoutée, produite et pratiquée presque partout. Cette universalité peut nous aider à dépasser de prime abord les barrières culturelles et linguistiques.

Enfin, ce projet sera aussi l'occasion pour nous tous de perfectionner la maîtrise de notre instrument et d'évoluer ensemble en tant que groupe.

De nombreuses ONG œuvrent pour l’éducation des enfants du monde, nous voulons de notre côté, mettre à profit nos compétences – et notre bonne humeur – pour compléter le travail de ces ONG. Nous agissons en complément des structures existantes, qui peuvent manquer de moyens dans certains pays. Les enfants sont en général réceptifs à l'attention qu'on leur porte et cela serait pour nous, jeunes adultes, un instant propice de partage et de transmission.

Ce projet international serait pour la plupart d’entre nous, le moment d’un premier grand voyage loin de la France, de nos habitudes et des sentiers battus. Ce sont aussi 4 mois en immersion dans des pays hispanophones ! (Todavía hay margen de mejora para algunos, pero todos estamos trabajando en ello)

Nos actions

Nous jouons ensemble depuis près de deux ans ce qui nous impose des répétions régulières et qui nous offre le plaisir de jouer devant un public souvent reconnaissant et joyeux.
Puis l'envie nous est venue de faire de l'éveil musical auprès d'enfant.
Notre travail a d’abord débuté par des recherches, des échanges avec d’autres musiciens et la préparation de nos ateliers. Nous avons préparé des ateliers composés de chants, de jeux de rythmes, de mises en scène et d’improvisations, mais aussi de construction d’instruments à partir de matériaux recyclés et nous continuons sans cesse d’en trouver de nouveaux !

logo apprentis d'Auteuil

Nous avons eu la chance d’en animer quelques-uns auprès de la fondation Apprentis d’Auteuil dans différents centres de la région Pays de la Loire. Vous trouverez un article ici sur notre animation auprès des jeunes de la Maison d’enfants Charles de Foucauld d’Apprentis d’Auteuil de Challans du 23/03/19.

Ces premiers ateliers sont riches en enseignements et nous aident à améliorer nos ateliers et notre manière de communiquer avec des enfants pour trouver un équilibre entre discipline, enseignement et amusement.

Nous espérons en septembre et octobre avoir la possibilité de suivre un groupe d’enfants hebdomadairement afin de construire un véritable projet pédagogique et ludique. L’objectif final est de monter un spectacle où les enfants mettront en pratique tout ce qu’ils ont appris durant les ateliers. L’occasion de se dépasser individuellement et collectivement : de quoi en être fier !

En outre, cela serait l’occasion de pratiquer ce que l’on fera par la suite durant nos deux projets de 2 mois mais sans la barrière de la langue. Nous réaliserons en effet un grand voyage d’avril à août 2020 en Colombie et au Guatemala. Nous interviendrons dans des programmes éducatifs d’ONG locales (lien vers l’onglet ONG) pour compléter l’éducation des enfants pris en charge et leur donner une certaine ouverture culturelle.